Contactez moi au : 06 79 43 61 70Afficher le numéro

Présentation

Qui suis je ?


Psychologue en titre et spécialisée en psychologie clinique et pathologique, diplômée de l’Université de Strasbourg, j’exerce à Nice depuis de nombreuses années.
Après une expérience clinique diversifiée, j’accueille dans mon cabinet des adultes, adolescents et enfants qui rencontrent à un moment de leur vie des difficultés et une souffrance psychique ayant un impact et des conséquences sur le plan affectif, familial, professionnel ou scolaire.
Mon orientation s’inspire de la psychanalyse et je pratique des thérapies sous forme d’entretiens de face à face par une écoute active bienveillante, neutre, sans jugements, confidentielle et respectueuse de chacun dans le respect de la déontologie.
Par ailleurs j’interviens dans la prise en charge psychique des signes de souffrance de l’enfant, de l’adolescent et de sa famille par la mise en place de consultations dans un cadre associatif.

Auparavant j’ai exercé dans le cadre de l’orientation et de l’insertion professionnelle auprès d’adolescents confrontés à des questions scolaires et aussi d’adultes face à des problématiques liées au travail.
Je poursuis actuellement ma pratique dans le cadre de la prévention des risques psychosociaux au travail en entreprise par des interventions de débriefing individuel et collectif, de soutien psychologique lors d’événements psycho-traumatiques liés à des violences dans des contextes de travail.
Je mène également des séances de réflexion et d’analyses de pratiques professionnelles dans le secteur médico - social pour des d’intervenants à domicile auprès de personnes âgées et d’adultes handicapés.

Je continue d’enrichir ma pratique et mes connaissances en poursuivant ma formation tout au long de mon parcours.
Ce parcours, avec des expériences diversifiées procède d’un cheminement clinique et théorique venus enrichir ma pratique et mon intérêt pour le sujet dans sa globalité, son histoire personnelle et familiale, sa relation aux autres et à l’Autre. 

Les métiers de la psychologie


Psychologue

Le terme " psy " regroupe une pluralité de professionnels dont les attributions, même si elles revêtent des similitudes, peuvent différer.
Le Psychologue, tout comme le médecin est un universitaire et possède un diplôme ou un certificat d’études supérieures en psychologie ou en psychologie-pathologique. 
Le Psychologue ne prescrit pas de médicaments. Son action consiste à traiter ses patients par la parole, en les amenant à mettre des mots sur leur souffrance et en les aidant à donner du sens à ce qu'ils vivent. Il agit comme un catalyseur des modes de fonctionnement en mettant en lumière, par exemple, des conduites de répétition dans lesquelles un patient peut se trouver enfermé.
Il est important que vous vous adressiez à un professionnel ayant reçu au minimum une formation technique homologuée par l’état. En effet, tout Psychologue exerçant en libéral possède un numéro ADELI délivré par les autorités administratives (l’Agence Régionale de Santé) qui atteste du fait que ce professionnel est bien détenteur du titre de psychologue.
Le Psychologue peut exercer en cabinet ou dans des institutions (hôpitaux, Centres Médicaux Psychologique, en entreprise … ) dans le secteur associatif ou en libéral.


Psychiatre

Le Psychiatre est un médecin (formation universitaire) spécialisé en psychiatrie qui diagnostique et traite les maladies mentales (la schizophrénie, le retard mental, l'autisme etc.) Le Psychiatre est habilité à prescrire des médicaments et peut, cela relève de son choix et des courants de pensée auxquels il adhère, faire suivre à ses patients une psychothérapie.


Le Psychothérapeute

La psychothérapie a pour but d'établir une relation humaine entre celui qui soigne et le patient souffrant de problèmes psychologiques afin d'aider celui-ci à résoudre ses problèmes internes.
En France, jusqu'en 2010, la profession n'était pas règlementée : n'importe qui pouvait s'autoproclamer Psychothérapeute.
Or, depuis le 1er juillet 2010, l'usage du titre de psychothérapeute est protégé et requiert d'être inscrit au registre national des psychothérapeutes. Cette inscription implique de valider une formation agréée en psychopathologie qui n'est ouverte qu'aux titulaires d'un doctorat de médecine, d'un master de psychologie ou de psychanalyse.
C'est la raison pour laquelle un Psychiatre peut être psychothérapeute de même qu'un Psychologue.


Le Psychanalyste
 
Etre Psychanalyste implique d'avoir suivi une cure psychanalytique approfondie. La formation du psychanalyste s'effectue uniquement dans le cadre d'écoles (associations) psychanalytiques dont les 3 principales en France sont : l'Association Lacanienne Internationale, la Société psychanalytique de Paris, l'École de la cause freudienne. Seules ces associations encadrent et reconnaissent la formation et la pratique de leurs membres, non l'Université.
Une cure psychanalytique répond à des règles bien strictes : elle se fait avec un Psychanalyste, non en face à face, mais sur un divan. La psychanalyse est fondée sur l’exploration de l’inconscient à l’aide de la libre association de mots, de pensées et le Psychanalyste intervient peu ou pas.

Le code de déontologie


Le code de déontologie adopté le 25 mars 1996 par les principales organisations professionnelles réglemente la profession de psychologue et ses conditions d’exercice avec les obligations du praticien vis à vis du patient.
Le respect du secret professionnel, celui des droits de la personne, le devoir de réserve, font partie des principes fondamentaux. 

Le code prévoit cependant une réserve au secret professionnel :


Article 13

« Le psychologue ne peut se prévaloir de sa fonction pour cautionner un acte illégal, et son titre ne le dispense pas des obligations de la loi commune. Conformément aux dispositions de la loi pénale en matière de non assistance à personne en danger, il lui est donc fait obligation de signaler aux autorités judiciaires chargées de l'application de la Loi toute situation qu'il sait mettre en danger l'intégrité des personnes. Dans le cas particulier où ce sont des informations à caractère confidentiel qui lui indiquent des situations susceptibles de porter atteinte à l'intégrité psychique ou physique de la personne qui le consulte ou à celle d'un tiers, le psychologue évalue en conscience la conduite à tenir, en tenant compte des prescriptions légales en matière de secret professionnel et d'assistance à personne en danger. Le psychologue peut éclairer sa décision en
prenant conseil auprès de collègues expérimentés. »

Haut du site